Films d’archives
et concert live

A chaque séance, des archives filmées et un concert live, avec de grands noms du jazz.

La programmation et la direction artistique du festival sont assurées par Vincent Lê Quang, saxophoniste et compositeur, professeur au Conservatoire de Paris

« Nous entrons dans l’avenir à reculons, disait Paul Valéry. Le jazz pourrait bien reprendre à son compte la formule, tant aujourd’hui ses grandes figures se révèlent avant-gardistes tout autant que relais d’une tradition qui s’invente. Quand le Balzac m’a proposé cette carte blanche, et cette opportunité unique de réunir des musiciens qui viendraient sur scène éclairer de leurs notes et de leurs mots des archives du jazz – films, concerts filmés, interviews… – c’est cette image qui m’est apparue, celle du regard lancé vers le passé et qui nourrit le bel aujourd’hui. Puisse cette programmation, fruit d’un butinage amoureux et de mes amitiés musicales, traduire ce flux intergénérationnel qui fait la vie qui habite le jazz, ici et maintenant. »

Vincent Lê Quang

 

Festival Jazz & Images 2019-2020

ARCHIVES 2018

  portrait d'Henri Texier




 

Vendredi 6 avril 2018, 21h

Cette dernière séance de la saison sera consacrée à un musicien phare de la scène européenne, le contrebassiste Henri Texier. Cette soirée, comme celles consacrées à François Jeanneau et Daniel Humair les deux saisons précédentes, sera l’occasion d’embrasser la carrière du contrebassiste grâce au portrait filmé par Jean-Pierre Zirn, et au concert de son tout nouveau quintet.

Le Film : Portrait d’Henri Texier
Un film de Jean-Pierre Zirn (2017, 51’)
Figure symbole d’une génération décomplexée et avide d’expérimentation. Cinquante ans de jazz, une vie entière vouée à la musique et à son instrument, la contrebasse. Inspiré par Don Chery ou Ornette Coleman, Henri Texier est l’une des toutes premières expressions du free jazz.

Sur Scène : Henri Texier Quintet
Henri Texier, contrebasse
Sébastien Texier, saxophone et clarinettes
Vincent Lê Quang, saxophones
Manu Codjia, guitare
Gautier Garrigue, batterie