ÉDITO

Semaine après semaine, mois après mois, nous pimentons notre programmation régulière avec des rendez-vous exceptionnels, à la croisée du cinéma, de la musique, des arts plastiques et de la gastronomie.

Vous retrouverez ci-contre le compte-rendu des événements qui se sont produits au Balzac en 2018.

Pour retrouver les comptes-rendus 2018, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2017, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2016, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2015, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2014, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2013, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2012, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2011, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2010, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2009, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2008, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2007, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2006, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2005, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2004, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2003, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2002, cliquer ici

 

CA S'EST PASSÉ EN 2018

La Dame de pique, de Tchaïkovsky
Lundi 15 janvier à 19h30
>>> en savoir +




 
La Dame de pique, de Tchaikovsky
Direction musicale Valery Gergiev
Solistes, chœur et orchestre du Théâtre Mariinsky
Mise en scène Alexei Stepanyuk
Théâtre Mariinsky, Saint-Petersbourg, 2015 (ouverture du XXIIIe festival Étoiles des Nuits blanches)
 
Grande fête pour le Nouvel an russe
Mardi 16 janvier à 19h30
>>> en savoir +








 
L’IRONIE DU SORT, un film d’Eldar Ryazanov (URSS, 1975, 185’)
Chaque année, quatre amis fêtent ensemble le nouvel an au sauna. Ivre, l’un d’entre eux croit rentrer chez lui : même adresse, même immeuble, même appartement, mais mauvaise ville…
La comédie musicale diffusée chaque année à la télévision en Russie pour la nuit du réveillon !

Accueil vodka et pirojki
Projection du film en deux parties
A l'entracte, dégustation en salle de spécialités russes et concert avec Boris Vernov (piano, accordéon), Sacha Bourdo (guitare et chant) et Anna Vernova (chant).

Tarif normal 35 euros ( tarif Club 27 euros)

 
Jazz&Images2018 : Nina Simone : Paul Lay Trio
Vendredi 19 janvier à 21h
>>> en savoir +


 
En 1969, le Festival de Jazz d’Antibes bat son plein, et Jean-Christophe Averty en capte trois moments forts. Le guitariste Philippe Nedjar ouvre le bal auquel succède le swing endiablé du trio d’Oscar Peterson. Enfin, la magnifique Nina Simone chante, depuis son piano, des titres aussi bouleversants que Four Women ou Ain’t got no... Le trio du pianiste Paul Lay répondra à ces illustres ainés, avec Simon Tailleu à la contrebasse et Isabel Sorling au chant, dans un répertoire intime et poétique.


Le Film : 10e Festival de Jazz à antibes 1969
Un film de Jean-Christophe Averty (1969, 45’)
Archive INA

Sur Scène : Paul Lay trio
Paul Lay, piano
Isabel Sorling, chant
Simon Tailleu, contrebasse

 
Rendez-vous avec le Japon
Samedi 20 janvier à 10h30
>>> en savoir +


 
Après une pause parisienne de deux ans, Rendez-vous avec le Japon revient et s'installe au cinéma Le Balzac (1 rue Balzac 75008 Paris).
Pour notre reprise, nous vous proposons une avant-première avec le film Oh Lucy ! de Hirayanagi Atsuko avec Terajima Shinobu, Joh Hartnett et Yakusho Kôji le samedi 20 janvier à 10h30.
A l'issue de la projection, une discussion autour du conformisme dans les entreprises japonaises aura lieu en présence de Bassam Tayara, historien et chargé de cours à l'INALCO.
Tarif unique : 8,50€

 
Ciné-club Yiddish pour tous : La Douleur
Dimanche 14 janvier 2018 à 10h30
>>> en savoir +


 
Le prochain ciné-club Yiddish pour tous vous permettra de voir en avant-première le nouveau film d'Emmanuel Finkiel, La Douleur, d'après le livre de Marguerite Duras.

10h30 : accueil café
11h : début de la projection
Débat avec le réalisateur à l'issue de la projection

Juin 1944, la France est toujours sous l’Occupation allemande. L’écrivain Robert Antelme, figure majeure de la Résistance, est arrêté et déporté. Sa jeune épouse Marguerite, écrivain et résistante, est tiraillée par l'angoisse de ne pas avoir de ses nouvelles et sa liaison secrète avec son camarade Dyonis. Elle rencontre un agent français de la Gestapo, Rabier, et, prête à tout pour retrouver son mari, se met à l’épreuve d’une relation ambiguë avec cet homme trouble, seul à pouvoir l’aider. La fin de la guerre et le retour des camps annoncent à Marguerite le début d’une insoutenable attente, une agonie lente et silencieuse au milieu du chaos de la Libération de Paris.